Coups de coeur Mobilier

McWoodinc, du bois et des projets

Qui est derrière McWoodinc? Il s’agit de Richard McDuff, un gars de St-Hyacinthe et de son ami d’enfance Maxime, également ébéniste. Auparavant, Richard était dans la construction pendant 14 ans. Après un passage par St-Valérien-de-Milton, avoir construit quelques maisons et avoir contribué à quelques projets de construction comme l’hôtel Sheraton de St-Hyacinthe, Richard est de retour dans son patelin et il y construit son atelier d’ébénisterie. Après quelques cours en lancement d’entreprise, McWoodinc naquît en 2019.

Une passion de père en fils

L'atelier de McWoodinc
Crédit photo: Richard McDuff

Pour Richard, son goût pour le travail du bois et l’assemblage ne date pas d’hier. Si dès son jeune âge, il avait une passion pour les blocs Légo, c’est son père qui lui a transmis sa passion pour l’ébénisterie. Il était minutieux, ingénieux et il aimait les choses bien faites.

« J’ai l’impression que c’est lui qui m’a pousser à faire le saut…d’en haut. »

Des projets plein la tête

Au départ, Richard a commencé à travailler le bois dans son garage à St-Valérien et une vague encourageante s’en est suivie sur les réseaux sociaux. Un îlot bloc de boucher qu’il a fait pour sa mère, il y a quelques années, tourne encore sur les sites comme ilovewoodworking. Une table en béton et en noyer qu’il a fait, a également fait le tour du Québec, confirmant le talent de McWoodinc dans le grand public. C’est donc par les réseaux sociaux que la réputation de l’entreprise s’est faite un peu partout au Québec, au Canada et sur des sites américains. McWoodinc ne fait que du sur-mesure. Avez-vous un projet d’ébénisterie en tête? Richard et Maxime vont le réaliser sans problème. Leurs particularités? Ils ont rarement fait deux fois le même projet. Ils sont ingénieux et ils savent s’adapter au plan de n’importe quel défi d’ébénisterie.

« Il y a rarement des vis dans nos projets. Nous aimons utiliser des clous de bois, ce qui nous différencie de plusieurs. »

L’entreprise a déjà quelques projets à son actif. L’automne passé, ils ont fait un très luxueux bureau pour François Désourdy de Remax Impact (voir photo ci-haut). Il s’agissait d’un assemblage à pattes droites, sans vis, avec seulement 6 clous de métal. Ce fût un travail de haute précision autant pour le soudeur que Richard et Maxime. Dans les prochaines semaines, ils vont travailler sur le bureau du studio d’enregistrement de l’artiste nommé Farfadet, alias Maxime Gabriel, un vieux copain.

Vous désirez contacter Richard de McWoodinc pour un projet?

Voici où le rejoindre :

La page Facebook de McWoodinc

Le site web de McWoodinc (Actuellement en développement)

Par téléphone au : (450) 771-8085

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :