Coups de coeur Mobilier

Les tables cassettes Ango, quand l’art rencontre la rétro

L’artisan derrière l’entreprise française Ango, c’est Julien Dejardin 38 ans. Il est marié et père de deux enfants, Anna et Hugo, d’où le nom Ango. En 2017, la société pour laquelle Julien travaille se fait racheter et il subit le couperet. S’en suit une période de réflexion qui va l’amener à se réorienter pour faire ce qu’il lui plaît, fabriquer des objets déco.

Julien Dejardin et ses tables cassettes Ango
etet Crédit photo: Julien Dejardin

L’idée de la table cassette

Passionné par le travail du bois, mais aussi par les objets rétros de toute sorte, Julien décide de créer un meuble lui permettant une entière liberté d’expression et de personnalisation. C’est ainsi que sont nées les tables cassettes Ango.

« Je suis passionné de rétro et la cassette est un objet qui me parle beaucoup. Elle me permet de m’exprimer . »

L’inspiration lui vient, que ce soit sur les couleurs (roues d’entrainement, bande magnétique ou des pieds), les teintures sur les meubles en  bois massif comme le chêne, ou encore par l’intermédiaire «des stickers ».

Comment les fabrique-t-on?

Table cassette mesures
Crédit photo: Julien Dejardin

Les tables cassettes peuvent être faites en bois massif vernis ou bien en MDF qui sera peint. Julien fabrique chaque pièce, une par une, avec minutie. Il procède à l’assemblage et il applique la couleur selon le modèle. Les roues d’entrainement ainsi que la bande magnétique sont également en bois peint.

Les couleurs peuvent être choisis sur demande par le client. D’ailleurs, l’idée de la table « Kill Bill » est venue à Julien, un jour… qu’il s’était coupé un bout de doigt. Ouch!

Ah oui, vous ai-je dit que l’artisan d’Ango était autodidacte?

Où peut-on trouver les tables cassettes Ango?

Ango et Niki
Crédit photo: Ni_Ki Street pop art

Rendez-vous pour une visite à l’atelier, situé à Dijon en Bourgogne. Sinon, la clientèle vient de partout : internet, bouche à oreille et dans les galeries d’art. D’ailleurs, Julien a récemment fait une collaboration avec Ni_Ki Street pop art. Le fruit du projet sera exposé à la galerie de celle-ci. Voir l’image ci-haut.

Site web d’Ango

Page Facebook d’Ango

Texte en collaboration avec Julien Dejardin

un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :