Accessoires Coups de coeur

Les moulins de sel et poivre québécois

Quand les artisans créatifs les fabriquent, ils travaillent le bois, le métal et le verre pour aboutir à des pièces uniques, originales et de toutes les formes. Les moulins de sel et poivre deviennent donc un formidable ajout dans la déco de la cuisine. L’exercice prend encore plus de sens en ce temps de pandémie de la Covid-19. Car oui, il faut encore plus encourager les produits locaux. Voici donc quelques formidables entreprises québécoises qui vendent des moulins de sel et poivre.

Trudeau Cuisine

Les produits Trudeau savent avoir une grande classe, un peu à l’image de la photo ci-dessus. Ce moulin à poivre en bois, au fini marbre, ajoutera une saveur à vos aliments, mais aussi de l’élégance dans votre cuisine.

J’aime particulièrement leur site web car en plus d’avoir sur celui-ci, toute la gamme diversifiée des produits et la section détaillée de leur histoire, il y a plein d’idées pour des recettes dans la section « Inspiration ».

Arbol Cuisine

En 2007, suite à ses études au Selkirk College en Colombie Britanique, Stéphane Dumont décidait d’établir son entreprise dans son Kamouraska natal. Ébéniste qui fabrique de tout, il créa une division à son affaire, du nom d’Arbol Cuisine.

Pour la conception des moulins de sel et poivre, il aime s’inspirer des paysages de sa région d’origine, tout en gardant une certaine simplicité. Il aime utiliser principalement des essences de bois d’Amérique du Nord, comme l’érable, le cerisier et le noyer noir.

En plus d’innover dans la recherche du produit le plus parfait possible, Stéphane vise l’écoresponsabilité lorsqu’il conçoit. Ainsi, les aspects qualité et durabilité sont fortement considérés lors de la réalisation des pièces qu’il fabrique.

Les Moulins Tremblay

Les Moulins Tremblay
Crédit photo: Sébastien Matte

Sylvain Tremblay est l’artiste derrière les Moulins Tremblay, Il possède un réel amour pour le bois et il le doit à son père. Dans sa jeunesse, il s’exila à Toronto pour étudier le design et le travail du bois au Sheridan College. Ensuite, il poursuit avec un bac en Design Art à l’Université Concordia.

À travers les années, il remporta une pléiade de prix, même un record Guiness en 2004 pour la plus grande poivrière au monde. Où ai-je découvert Sylvain Tremblay? Je déambulais dans le Vieux Montréal pour finir par poser les pieds à la boutique des Métiers d’Art du Québec. Aussitôt, impossible de ne pas tourner les yeux vers ses moulins de sel et poivre uniques.

Les Moulins Tremblay sont un véritable art. Les pièces sont conçus dans différentes formes et avec différentes essences de bois. Notons l’érable, l’amarante, le wenge, le pau amarello, le padouk et le noyer. Plusieurs teintes sont aussi disponibles. Ils font aussi du sur-mesure. Ils seront un must dans votre cuisine!

Encouragez nos produits locaux!

Les artisans d’ici sont de véritable artistes! Quand on voit ces produits québécois, on ne peut s’empêcher de dire que nous avons réellement du talent dans notre province. Dans cette optique, nous avons encore plus le goût d’encourager les produits locaux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :