Mobilier

Histoire du meuble: le site néolithique de Skara Brae

C’est sur le site archéologique néolithique de Skara Brae situé sur une île des Orcades, au nord de l’Écosse qu’on a découvert les plus vieux meubles à ce jour. D’après la datation au carbone, la ville fût fondée en 3100 avant JC et elle fût habité jusqu’en 2500 avant JC. Le site néolithique est resté enfoui jusqu’en 1850 sous le sable, près de la plage, avant d’être partiellement découvert par une forte tempête. En 1924, les vestiges du village sont totalement mis à jour. Il est depuis sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les plus vieux meubles trouvés à ce jour

Meubles néolithique Skara Brae
Crédit photo: https://wawa.design/histoire-mobilier.php

À l’origine, dix bâtiments furent construits dans lequel pouvait vivre plus de cinquante personnes. Fait intéressant, les maisons étaient tous reliées par des passerelles souterraines. Sur ce site, on a découvert une gamme complète de meubles faites en pierre. À cause de l’absence d’arbres dans les alentours les gens ont été forcés de construire du mobilier avec des pierres. Le matériau facilement disponible pouvait être transformé pour faire toutes sortes d’objets au sein du ménage. Les logements contenaient des commodes, des armoires, des bancs et des lits. Les maisons possédaient une large salle carrée contenant un grand foyer.

Des ornements sculptés ornent les murs, ainsi que des colliers, des perles, des pendentifs et des bagues en dents de baleine. Les résidents de Skara Brae fabriquaient des poteries de haute qualité.

La vie sur l’île de Skara Brae

Site archéologique de Skara Brae
Crédit photo: https://i1.wp.com/esosedi.ru/fiber/104141/fit/1400×1000/skara_brey.png

Le poisson et les crustacés constituaient la base de leur nourriture. Les baleines furent probablement incluses dans leur régime alimentaire. La raison est qu’on a trouvé la présence d’os massifs dans le soutien des toits de maison. Les maisons étaient constituées de monticules de déchets, poteries brisées, os, coquilles et restes d’animaux. L’isolation était nécessaire à cause du rude climat hivernal des Orcades. Les toits étaient fabriqués avec de la terre et de la peau de daim.

Le village bénéficiait même d’un système sophistiqué de canalisations qui incluait peut-être une forme primitive de toilettes dans chaque habitat. Le nombre d’habitants n’a probablement jamais dépassé 50 à 100.

D’où venaient les résidents de Skara Brae?

L’échelle et le type de construction de ces bâtiments néolithiques ont des ressemblances avec ceux de l’Égypte ancienne. Le système d’aqueduc est similaire dans les deux cultures. Cependant, les avis sont partagés. Skara Brae pourrait être aussi une société unique. Donc 5000 milles ans plus tard, le site néolithique de Skara Brae est toujours une énigme.

Est-ce que tout ça vous donne le goût de creuser dans votre jardin pour faire des recherches archéologiques?

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :